Auto contrôle coagulation par INR

Le 22 janvier 2009, par Louis LEVY,

La mesure du niveau d´anticoagulation est impérative pour les 900 000 personnes sous anti-coagulants oraux en France, quelles que soient les raisons de la mise sous AVK : arythmie par fibrillation atriale, pathologie veineuse thrombo-embolique, prothèses valvulaires cardiaques…


« Résultats du PHRC autocontrôle de l´anticoagulation » aux XIXèmes Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie (Paris 16 janvier).
Le contrôle de l´efficacité des AVK passe par le calcul de l´INR fait au laboratoire avec des automates à partir d´une simple prise de sang. Il existe également des appareils unitaires utilisables par les patients eux-mêmes qui sont largement diffusés dans plusieurs pays d´Europe et Outre-Atlantique mais pas en France. L´automesure de l´INR est une méthode validée de suivi thérapeutique dès lors que le patient a reçu une éducation adaptée.
Le maintien dans la zone cible d´INR est capital pour éviter les risques hémorragiques ou au contraire thrombo-emboliques. C´est une difficulté thérapeutique bien connue des AVK. Cette classe de médicaments reste au premier rang des complications iatrogènes en France. Selon l´étude EMIR, une hospitalisation sur 200 est motivée par un accident grave lié à la prise d´AVK ; 12,3% des hospitalisations sont dues à des effets indésirables des AVK, d´après les données de 2007 qui sont comparables à celles d´il y a dix ans. Or une variation inappropriée de l´INR par rapport à sa valeur cible peut entraîner une diminution de la survie globale, tout particulièrement en cas de prothèse cardiaque mécanique.
C´est dans le cadre du suivi des patients ayant bénéficié d´un remplacement valvulaire que s´est menée, à Clermont-Ferrand, une étude comparant l´impact d´un suivi INR conventionnel par rapport à une automesure à domicile. Les patients des deux groupes ont reçu une éducation au traitement par AVK identique, plus poussée que celle délivrée habituellement. Deux appareils de mesure ont été utilisés afin de valider le principe de l´automesure et non l´utilisation d´un appareil particulier.

On constate sur une année :

- une très bonne corrélation entre les mesures faites au laboratoire et les mesures faites avec les deux appareils,
- un temps passé dans la zone thérapeutique augmenté dans le groupe appareil,
- une plus grande stabilité des résultats autour de la cible INR dans le groupe appareil,
- aucun accident hémorragique grave dans le groupe appareil versus 4,9 % dans le groupe conventionnel,
- aucun effet indésirable du fait de l´utilisation des appareils,
- une amélioration du confort des patients du groupe appareil, qui ont tous souhaité prolonger l´expérience.

Il apparaît ainsi qu´après une éducation thérapeutique spécifique, l´utilisation d´appareils d´automesure de coagulation permet de réaliser des contrôles fiables améliorant la qualité de du traitement et tout en diminuant les redoutables complications inhérentes à un mauvais contrôle.

Lien site :

 

Commentaires de l'article

 
daniele orenstein
Le 25 janvier 2009
cet outil est très interessant mais ,pour des raisons que j’ignore,il n’est pas commercialisé en france ;par contre il est en vente dans les pharmacies allemandes,et comme Stasbourg est à la frontiere,j’encourage mes patients à l’acheter Atuellement son prix est encore prohibitif (environ 1000 euro) mais une mes patientes,biologiste à la retraite,l’a acheté:la pharmacie qui vend l’appareil assure la formation ;la patiente fait son auto-controle chaque semaine,et modifie elle-meme sa posologie en fonction du "guide" donné avec l’appareil ;
 
Agnès Pelladeau
Le 28 janvier 2009

Cher Monsieur,

Présidente de l’association AVK control (www.avkcontrol.com) je souhaiterai vous apporter une précision.

Vous indiquez que les appareils d’automesure sont largement diffusés dans plusieurs pays d´Europe et Outre-Atlantique mais pas en France. Depuis le mois de juillet 2008, deux dispositifs (le CoaguChek XS et l’INRatio) sont distribués en France et les patients français peuvent les commander en pharmacie. Cette commercialisation fait suite à la prise en charge obtenue pour les moins de 18 ans sous AVK au long cours.

Bien cordialement, Agnès Pelladeau

 
Albert
Le 11 juin 2009
Chere Madame, vous ne donnez malheureusement pas le prix du Coaguchek ! S’il a un prix aussi prohibitif que celui ennoncé précédemment, ce n’est pas forcément une bonne nouvelle…
 
Nicolas
Le 25 septembre 2009
Bonjour Pour répondre à Albert le prix en France est de 1136 €. Renseignement pris auprès d’une pharmacie à Pierrelatte. Facile à contrôler. A contrôler également la formation à l’utilisation de l’appareil par la pharmacie. Je suis tenté, malgré son prix, par l’acquisition de cet appareil. J’aimerais connaitre, si possible, le code LPT du fournisseur. Bonne journée à tous. Nicolas
 
Rebel premier
Le 3 mars 2013

Bonjour, Deux questions 1 - Quand Coaguchek sera-t-il en vente dans les pharmacies ? (les pharmaciens semblent bloqués par leurs centrales et il ne nous reste qu’Internet pour nous équiper ce qui n’est pas souhaitable). 2 - Les nouveaux médicaments évitant le contrôle de l’INR sont-ils dangereux ?

Remarque : à l’heure où on cherche à faire des économies à la sécu, il y a là une masse de dépenses à éviter et du confort à rendre aux patients …

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
22 janvier 2009
Statistiques de l'article :
31 visiteurs aujourd'hui
26235 visiteurs cumulés

Google

La citation du jour

Visiteurs ! Où êtes-vous ?

Map IP Address
Powered byIP2Location.com

Identifiez-vous

Certaines rubriques du site ne sont accessibles qu'aux visiteurs identifiés


mot de passe oublié ?

SPIP 1.9.2c [10268] | BliP 2.4 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4365 (3371325)