Prévention de l’escarre en milieu non hospitalier difficultés et déceptions

Le 11 mars 2008, par Louis LEVY,

Les résultats d’une enquête nationale, l’enquête SENTINEL, ayant évalué, en France, en médecine praticienne, l’incidence des escarres chez les sujets non hospitalisés, ont été présentés à l’occasion de la 12e Conférence nationale des plaies et cicatrisations, par les Dr J.-C. Kerihuel et B. Barrois.

Une vaste population d’étude bénéficiant de mesures préventives Cette enquête, prospective, a impliqué 202 médecins et 1 133 patients. Elle a porté sur des patients initialement indemnes de toute escarre, chez lesquels une prévention a été mise en œuvre ou renforcée, et a évalué à30 à40 jours l’état des talons et du bassin.

La population d’étude était âgée en moyenne de 80,5 ± 10,5 ans et comptait 64 % de femmes ; 58 % des patients étaient suivis àdomicile, 25 % avaient une démence et 21 % une séquelle d’accident vasculaire cérébral.

Une incidence d’escarre de près de 4,6 %, sur un mois, en dépit de la prévention

Les résultats montrent, chez 1 002 patients, au bout d’un suivi moyen de 36 ± 17 jours, au cours duquel les mesures préventives ont été estimées parfaitement suivies dans 95 % des cas, la présence d’une rougeur persistante dans 16,6 % des cas, d’une phlyctène dans 2,6 % des cas ou d’une nécrose dans 2 % des cas.

Cette enquête laisse apparaître, dans cette population de plus de 1 000 patients âgés non hospitalisés, une incidence de survenue d’une escarre, sur un mois, de l’ordre de 4,6 %, malgré les mesures préventives appliquées.

Les auteurs attirent l’attention sur la nécessité d’adaptation des outils d’évaluation du niveau de risque àcette population hétérogène. La valeur prédictive du risque de survenue d’une escarre utilisant la grille de risque du CHU d’Angers, sur laquelle s’est appuyée cette enquête, leur est apparue moins applicable qu’en milieu hospitalier, mais toutefois utilisable en milieu non hospitalier sous réserve d’être complétée par l’évaluation clinique régulière des patients.

Dr Julie Perrot

Post-Scriptum :

Kerihuel J-C et Barrois B : Évaluation du risque de survenue d’une escarre chez le patient non hospitalisé : résultat de l’enquête SENTINEL. 12e Conférence nationale des plaies et cicatrisations (Paris) : 27-29 janvier 2008.
 

Commentaires de l'article

 
yves le poul
Le 20 mars 2008
bonjour ! dans cette évaluation, il n’est pas précisé en quoi consistait la prévention ( soins ? matériel ?) cordialement ylp
 
CUNY
Le 13 avril 2008
Je serais très interessée pour obtenir l’ensemble du communiqué et pour connaitre les méthodes de prévention utilisées . Merci AC Cuny
 
louis
Le 13 avril 2008
Je n’ai pas réussi à trouver le texte de la publication. Voir sur le site du congrès pour essayer de retrouver le nom du présentateur de la communication

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
11 mars 2008
Statistiques de l'article :
25 visiteurs aujourd'hui
14027 visiteurs cumulés
Mots-clés :

Google

La citation du jour

Visiteurs ! Où êtes-vous ?

Map IP Address
Powered byIP2Location.com

Identifiez-vous

Certaines rubriques du site ne sont accessibles qu'aux visiteurs identifiés


mot de passe oublié ?

SPIP 1.9.2c [10268] | BliP 2.4 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4358 (3383573)